Une détection précoce réduit les risques de mortalité liés au cancer

Le cancer est une multiplication anormale des cellules de l’organisme. A une phase avancée cet amas de cellule se nécrose et entraine la mort. Une détection précoce de ce mal vous sauve. Cet article vous aidera à mieux connaître le cancer.

L’OMS a mis en place des mesures pour prévenir ce mal

L’évolution de la médecine a permis de mieux maitriser le cancer. Ainsi il est plus facile aujourd’hui de connaître votre état de santé. Si vous souffrez d’un cancer, elle vous sera vite diagnostiquée. Les pays les plus pauvres enregistrent un taux élevé de décès de cette maladie. Cela est dû à l’absence de sensibilisation sur la question. Il y a aussi la cherté de la vie qui pousse certain à faire de l’auto médication.
L’Organisation mondiale de la santé a mis en place trois points pour faciliter le diagnostic. Premièrement, les pays doivent faire plus de sensibilisation sur le cancer. Ensuite, elle demande à la nation d’investir dans les équipements médicaux. Ils devront aussi assurer la formation des agents de santé sur le terrain. La dernière action est la prise en charge participative des patients malades avec un accès à de meilleurs soins. Tout cela facilitera l’accès au soin et un diagnostic précoce.

Un diagnostic tardif du cancer conduit à la mort

Plusieurs facteurs sont liés au diagnostic tardif. Les différents types de cancers sont : le cancer du col de l’utérus, le cancer des seins, le cancer de la prostate, le cancer du sang pour ne citer que ceux-là. Presque toutes les parties du corps peuvent souffrir de ce mal. En général, tous commencent par de petites douleurs suivies de fièvre ou de vertige. Suivant la zone touchée, les symptômes s’installeront. Il est normalement conseillé de consulter un médecin. A ce moment-là, le diagnostic sera vite fait et un traitement immédiat sera appliqué.
Par exemple, une étude a été faite au Maroc sur les personnes souffrant de cancer de seins. D’après ces résultats, le manque de moyen financier est la première cause du diagnostic tardif. Il y a aussi l’éloignement des structures sanitaires ainsi que l’usage des soins traditions. Une étude plus approfondie relève une ignorance et une négligence de la population par rapport au mal.