Le musulman, la paresse et la consommation

assalâmu ‘alaykum

réveillez vous

Source : Mooslym

N.B. : Ce rappel est bénéfique et d’actualité ma sha Allah Cependant je mettrai juste des guillemets et une réserve concernant le paragraphe sur la sorcellerie car oui à l’heure actuelle, bon nombre de maladies sont liées à la sorcellerie malheureusement

Le musulman, la paresse et la consommation

Allah (Le Très-haut) dit : « ô vous les croyants ! Mangez des aliments sains et bien acquis que Nous vous avons offerts » (Sourate La Vache – Verset 172)

« Sois attentif à tout ce qui t’es utile et demande l’aide d’Allah mais ne baisse pas les bras » et « … mangez des aliments sains et bien acquis. » nous oblige par exemple à regarder de plus près ce que nous déposons dans nos assiettes, à ce que nous faisons pour protéger et renforcer corps, mental et nature, à ce que nous achetons, comment nous prenons soin de nos enfants et de nos familles et à se demander si nous mangeons et vivons vraiment pour Allah.

Comment cela, faible et paresseux ?

La plupart du temps nous ne faisons pas le lien entre ce que nous mangeons, nos excès et le fait que nous tirer du lit pour la prière de la nuit (qayam el layl) ou de l’aube (subh) est aussi pénible que de défaire un nœud mouillé avec les mains attachées, le lien entre la concentration, la régénération, la mémoire, la lourdeur, le stress, les mycoses, la migraine, le rhume, les mauvaises pensées et ce que nous ingurgitons et comment nous mangeons. Nous mettons cela, comme nous l’entendons si souvent sur le compte des autres ou de l’environnement, c’est que, « écoute mon enfant, c’est le monde dans lequel nous vivons, nous n’avons pas le choix, maintenant fini ton roulé de déchets de dinde, ta purée de flocons batata et ton verre de Kouka », nous disait papa.

D’autres ont un sens de l’humour si développé que la cause de tout leur maux est « si sûr ! si li mouvaize œil ! », les diables, la sorcellerie, le piment tunisien ou le gingembre africain et toute la panoplie de tendances en vente libre sur les forums du paisible fleuve « web el halal », des excuses qui même si elles s’avèrent vraies, nous expatrie de la remise en question, (ah non ! trop fatiguant, je monte par l’escalator), pour mieux rester ces croyants, faibles et paresseux quand il s’agit d’exécuter le bien qu’Allah nous souhaite et rapides comme un coup de « twitt » quand il s’agit de dollars, ou que nous nous sentons coupables de cette absence totale de volonté.

Enfin, nous sommes des pêcheurs, c’est notre destin, et Allah (Le Très-haut) Est Doux, donc repentons-nous, déjà, de cette conscience, ce sera déjà bien. Lire la suite

[Sunnah] Consommer des dattes

assalâmu ‘alaykum

dattes2

Il est méritoire de manger des dattes au sahour ◀

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :
« Quel bon sahour pour le croyant sont les dattes ».

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2345 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

عن العرباض بن سارية رضي الله عنه قال : دعاني رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى السحور في رمضان فقال: هلم إلى الغذاء المبارك

(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٦٧)

 Il est préférable de rompre par des dattes

 D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) rompait son jeûne avant de prier (*) en mangeant des rutabs (رطب – dattes fraîches), si ce n’était pas avec des dattes fraîches alors avec des dattes sèches et si ce n’était pas avec des dattes sèches alors avec quelques gorgées d’eau ».

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2356 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يفطر قبل أن يصلي على رطبات فإن لم تكن رطبات فتمرات فإن لم تكن حسا حسوات من ماء

(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٣٥٦ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)


[Rappel] La musulmane est modérée dans sa boisson et son manger

assalâmu ‘alaykum

La musulmane est modérée dans sa boisson et son manger

une-piece-a-vivre-3

La musulmane tient constamment à ce que son corps soit sain, solide et énergique, loin de l’obésité et du ramollissement des muscles.

Pour atteindre cet objectif, elle s’abstient de manger avec avidité ou intempérance, et doit se contenter de consommer ce qui lui permet de conserver la santé, l’énergie et l’aptitude physique de son corps.

En suivant ce régime, elle applique les directives de l’islam qui recommande la modération en matière de nourriture et de boisson.

Allah ‘azawjel dit (traduction rapprochée) :

 « ….. Et mangez et buvez, mais n’outrepassez pas les justes limites car Allah n’aime pas ceux qui les outrepassent. » S.7 v.31.

 Le Messager d’Allah :bism2-1fee32: a dit :

 « le pire récipient que l’homme puisse remplir est son estomac. Si toutefois, il éprouve le besoin de le faire, qu’il consacre un tiers pour la nourriture, un tiers pour l’eau et un tiers pour sa respiration. » Rapporté par At Tirmidhi dans al Jami’ as-sahih.

On rapporte à ce même sujet que ‘Umar ibn Al Khattab a dit :

« gardez vous de remplir le ventre en mangeant ou en buvant ! Cela corrompt le corps, cause les maladies et entraine la paresse quant à l’accomplissement de la prière. Tachez plutôt de manger et de boire avec modération ; cela est bénéfique pour le corps et loin de l’excès. Certes, Allah n’aime pas trop l’obèse ventru car l’homme ne sombre dans la perdition que lorsqu’il s’occupe des ses concupiscences au détriment de sa religion. »

Il est évident qu’une musulmane s’abstienne de consommer tout produit narcotique illicite.

Mais pour mieux entretenir sa bonne santé, elle évite même l’accoutumance aux excitants.

Elle évite aussi un bon nombre de mauvaises habitudes propres aux sociétés non musulmanes et qui ont, hélas, envahi notre société, et dont notamment les veillées insignifiantes que certains occupent par la distraction et le passe-temps.

Elle s’endort tôt pour se lever tôt et entreprendre ses activités quotidiennes.

En s’astreignant à ce régime sain et naturel, elle se sentira toujours dotée d’énergie, de force et de vivacité.

Elle accomplira ses obligations et ses taches ménagères avec spontanéité et efficacité, car aucune mauvaise habitude n’aura exténué ses forces ou diminué son énergie.

Elle sait que le Prophète :bism2-1fee32: a indiqué qu’un croyant fort est meilleur et plus aimé d’Allah qu’un croyant faible ; d’où sa persévérance à suivre un mode de vie salubre.

Retranscription du chapitre 2 du livre « la personnalité de la musulmane » de Al Hachimi. par Oum Maryam wa AbdAllah.

Dr. Mohammed Ali Al-Hachimi

*******************************************************

Source :

* copié du site http://naturelletoutsimplement.eklablog.com/
* crédit photo : google