Le musulman, la paresse et la consommation

assalâmu ‘alaykum

réveillez vous

Source : Mooslym

N.B. : Ce rappel est bénéfique et d’actualité ma sha Allah Cependant je mettrai juste des guillemets et une réserve concernant le paragraphe sur la sorcellerie car oui à l’heure actuelle, bon nombre de maladies sont liées à la sorcellerie malheureusement

Le musulman, la paresse et la consommation

Allah (Le Très-haut) dit : « ô vous les croyants ! Mangez des aliments sains et bien acquis que Nous vous avons offerts » (Sourate La Vache – Verset 172)

« Sois attentif à tout ce qui t’es utile et demande l’aide d’Allah mais ne baisse pas les bras » et « … mangez des aliments sains et bien acquis. » nous oblige par exemple à regarder de plus près ce que nous déposons dans nos assiettes, à ce que nous faisons pour protéger et renforcer corps, mental et nature, à ce que nous achetons, comment nous prenons soin de nos enfants et de nos familles et à se demander si nous mangeons et vivons vraiment pour Allah.

Comment cela, faible et paresseux ?

La plupart du temps nous ne faisons pas le lien entre ce que nous mangeons, nos excès et le fait que nous tirer du lit pour la prière de la nuit (qayam el layl) ou de l’aube (subh) est aussi pénible que de défaire un nœud mouillé avec les mains attachées, le lien entre la concentration, la régénération, la mémoire, la lourdeur, le stress, les mycoses, la migraine, le rhume, les mauvaises pensées et ce que nous ingurgitons et comment nous mangeons. Nous mettons cela, comme nous l’entendons si souvent sur le compte des autres ou de l’environnement, c’est que, « écoute mon enfant, c’est le monde dans lequel nous vivons, nous n’avons pas le choix, maintenant fini ton roulé de déchets de dinde, ta purée de flocons batata et ton verre de Kouka », nous disait papa.

D’autres ont un sens de l’humour si développé que la cause de tout leur maux est « si sûr ! si li mouvaize œil ! », les diables, la sorcellerie, le piment tunisien ou le gingembre africain et toute la panoplie de tendances en vente libre sur les forums du paisible fleuve « web el halal », des excuses qui même si elles s’avèrent vraies, nous expatrie de la remise en question, (ah non ! trop fatiguant, je monte par l’escalator), pour mieux rester ces croyants, faibles et paresseux quand il s’agit d’exécuter le bien qu’Allah nous souhaite et rapides comme un coup de « twitt » quand il s’agit de dollars, ou que nous nous sentons coupables de cette absence totale de volonté.

Enfin, nous sommes des pêcheurs, c’est notre destin, et Allah (Le Très-haut) Est Doux, donc repentons-nous, déjà, de cette conscience, ce sera déjà bien. Lire la suite