Quand le Cambodge décide d'exploiter son pétrole

Hun Sen, le premier ministre du Cambodge, chargé de gérer le gouvernement du royaume de Cambodge, avait annoncé l'extraction de la première goûte de pétrole sur son territoire. En effet, c'est une étape très attendue depuis 2004, ce qui amène ce dernier à saluer avec joie cette première extraction de pétrole brut en tant qu'une nouvelle réussite pour l'économie du pays.

La diversification de l'économie Cambodgienne

Pour améliorer son économie, Cambodge trouve la nécessité d'exploiter au large le gisement de la côte de sihanoukwille. Cette exploitation était vantée comme un objectif important à atteindre pour le pays en développement.
En effet, la diversification des sources de revenus de l'économie Cambodgienne fait partie des enjeux du décollage de la première plateforme de pétrole offshore. Cette dernière a été mise en service le lundi 28 Décembre 2020. Elle produit ses premières liquide de pétrole deux jours avant la date de limite fixée par un accord avec le gouvernement. La date limite a été reportée en juin dernier à cause de la présence du Coronavirus, or le projet avait déjà été arrêté par plusieurs délais.
Depuis 2004, Chevron avait identifié le gisement au sein du golf Thaïlandais qui se situe au bord des côtes Cambodgienne. Par faute d'accord avec le gouvernement en question, l'entreprise pétrolière abandonne le projet d'extraction en 2014.

La reprise du projet d'exploitation par le groupe Kris Energy

Ce groupe d'ingénieurs est basé à Singapour. Kris Energy reprend le projet en dépit de la chute du cours de baril. Ce groupe envisage de construire jusqu'à 10 plateformes pétrolières pour exploiter au maximum le gisement. Ainsi, le royaume de Cambodge rejoint, ces derniers jours, les pays producteurs de pétrole dans le golfe Thaïlandais.
Mais pour le moment, Cambodge ne peut pas encore exporter le pétrole brut, car il lui faut des raffineries pour être en mesure de raffiner cette richesse qualifiée d'or noir.