Les Noix de Lavage By Umm Anfal

Assalâmu ‘alaykum

Aujourd’hui, nous avons l’immense plaisir de recevoir la bloggeuse Umm Anfal du blog Bioty Sisters pour nous apporter son expérience sur les noix de lavage.

noixdelavage

Assalamu alaykum wa rahmatuLlahi wa barakatuh,

C’est avec joie que je vous retrouve ici pour la première fois et je souhaite vous parlez aujourd’hui des noix de lavage. Ces petits fruits issus d’un arbre que l’on nomme l’arbre à savon. On les trouve principalement en Inde et en Chine, d’ailleurs les indiens les utilisent comme détergent naturel mais aussi pour soigner certains problèmes de peau. Elles sont pleines de saponine, la molécule qui permet de mousser et donc de laver, je vous passe les détails, je vais aller droit au but : MON utilisation des noix de lavage.

1) Lessive naturelle et écologique :

Pour une machine d’environ 6-8kg comptez 4-6 noix de lavage. Généralement quand vous achetez vos noix, un petit sachet en coton est fournis avec, il suffit de placer les noix à l’intérieur, bien resserrer les liens pour éviter qu’une noix ne s’échappe durant le cycle et glisser le sachet au cœur de votre linge. Je vous conseille, si vous souhaitez que votre linge sente bon, de mettre 8-10 gouttes d’huiles essentielles* directement sur le sachet en coton avant de le placer dans votre machine à laver.

Pour le linge blanc, vous pouvez ajouter une cuillère à soupe de percarbonate de sodium dans le bac de votre lessive en plus des noix de lavage, votre linge en ressortir bien blanc. Également si vous recherchez un adoucissant naturel, une cuillère à soupe de vinaigre blanc dans le bac adoucissant de votre machine et le tour est joué émoticône smile

Je précise que les noix sont réutilisables jusqu’à 3 fois, quand votre machine est terminée, mettez votre sachet de côté pour le réutiliser à la prochaine lessive. Cette alternative aux lessives industrielles est non seulement écologique, saine mais aussi et surtout ECONOMIQUE ! Que demander de plus ? 

2) Décoction de noix de lavage :

Après vos 3 machines, ne jetez surtout pas les noix de lavage, et oui elles nous seront encore utiles ! Dans une casserole, placez 10-15 noix de lavage utilisées pour 1L d’eau. Faites bouillir le tout environ 5 minutes puis filtrez. Vous obtenez ainsi une décoction de noix de lavage que vous pouvez utiliser en tant que nettoyant ménager, liquide vaisselle et même SHAMPOING ! Oui oui vous avez bien lu, on peut se laver les cheveux avec les noix de lavage, c’est même un super nettoyant tout doux pour notre cuir chevelu et nos cheveux, testé et approuvé !

Personnellement je préfère d’ailleurs cette utilisation plutôt qu’en liquide vaisselle ou nettoyant ménager car le côté très liquide et non moussant de la décoction me dérange. Et oui je suis habituée aux produits conventionnels, qui moussent à souhait et sentent bons, cela dit pour laver le sol je trouve que c’est une excellente alternative aux produits de grandes surfaces bourrés d’on ne sait trop quoi. Et surtout encore une fois c’est ECONOMIQUE.

Si vous souhaitez utiliser la décoction en tant que produit ménager, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles* (tea tree, citron, lavande, pamplemousse …) pour parfumer votre intérieur.

Et vous, comment utilisez vous les noix de lavage ? Dites moi tout : )

On se retrouve le mois prochain in sha Allah pour un nouvel article sur LE SAVON NOIR. Encore une alternative saine, écologique et économique pour nettoyer toute notre maison (et pas que ^^) du sol au plafond : )

Umm Anfal de Bioty Sisters.

 Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution je le rappelle. Certaines sont déconseillées voire interdites aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants. Je vous invite donc à faire vos propres recherches avant de les utiliser

Vidéo

Le frigo du désert : une alternative écologique au réfrigérateur

assalâmu ‘alaykum

Source
Green et Vert

Le frigo du désert : une alternative écologique au réfrigérateur

Des économies de sous et d’énergie, une alternative au réfrigérateur naturelle et efficace. UneTouteZen ous fait découvrir le frigo du désert.

Initialement conçu pour économiser les ressources en Afrique où les conditions sont précaires, le frigo du désert, appelé également Pot Zeer, est un moyen écologique de conservation des fruits et légumes.

Le système est celui du système de l’évaporation par l’eau apportée aux aliments. Les aliments sont placés dans un pot d’argile, lui même placé dans un pot plus grand.

Entre les 2 pots, on place du sable que l’on arrose 2 fois par jour, le tout est recouvert d’un linge humide. L’évaporation d’eau permet le refroidissement du pot interne : principe de la thermodynamique.

Vidéo : Pour en savoir un peu plus sur le Zeer :

 

 

Une étude scientifique a confirmé l’efficacité de ce système, en moyenne, les aliments sont conservés 10 fois plus longtemps que d’ordinaire. Le pot est efficace dans les climats chauds et secs, idéal donc pour le sud de la France.

A titre comparatif :

  • un frigo ordinaire coûte environ 300€ et consomme en moyenne 250 kW par an
  • un frigo américain coûte environ 800€ et consomme en moyenne 530 kW par an
  • le frigo du désert coûte environ 10€ et ne consomme rien

Fabriquer son frigo du désert :

A acheter :

  • 2 pots en terre cuite non émaillés (un gros et un plus petit). Le gros pot fait 40 cm de diamètre intérieur. Le petit pot fait 25 cm de diamètre intérieur. La hauteur du gros pot est de 40 cm.
  • 2 gros bouchons de liège si les pots en terre ont des trous
  • Du sable

Les étapes de fabrication

  1. Bouchez chaque trou des pots avec les bouchons en liège
  2. Mettez au fond du grand pot du sable, environ 5 cm
  3. Placez le plus petit pot dessus, on le cale bien pour qu’il soit à la même hauteur que le gros pot
  4. Disposez le sable entre les deux pots. Il faut que le haut du sable soit environ 2 cm plus bas que le haut du pot intérieur, de cette façon, il sera facile et rapide d’arroser le sable 2 fois par jour sans risquer de mouiller le pot intérieur. Bien tasser le sable.
  5. Nettoyez le pot intérieur
  6. Arrosez le sable, environ les 3/4 d’une bouteille d’eau
  7. Laissez « refroidir » quelques heures avant d’y entreposer vos fruits et légumes

Crédit photo : Yves Colas

 

Avantages :

  • Chaque zeer peut contenir 12 kg de légumes
  • Les expériences montrent que les tomates et les goyaves peuvent être conservées pendant 20 jours, comparativement, elles se conserveraient seulement 2 jours sans zeer
  • Les aubergines restent fraîches 27 jours
  • Même les roquettes qui se conservent généralement qu’un jour seulement avant le flétrissement, peuvent être conservées pendant cinq jours
  • Simple à utiliser et à comprendre
  • Pour l’agriculteur, le zeer augmente les opportunités de vente
  • Pour le consommateur, le résultat est une offre accrue de fruits et de légumes frais sur le marché
  • Il y a aussi un avantage pour la santé: le zeer aide à maintenir la teneur en vitamines et en éléments nutritifs des légumes

Différences entre un blender et un mixeur

Différences entre un blender et un mixeur

Pour débuter parfaitement cette fiche, il parait important de bien différencier le « blender-mixeur» du « mixeur traditionnel ».

Comme vous le savez sûrement, le mixeur classique est équipé d’une lame métallique. Cette lame est dirigée par un moteur qui a pour but de mixer, hacher, écraser les différents aliments. La puissance d’un simple mixeur se limite à 140 Watts.

Parmi les mixeurs traditionnels que l’on rencontre sur le marché, on retrouve le mixeur plongeant qui a la particularité d’être un manche constitué également d’une lame mais qui tourne. Généralement, ce type de mixeur classique s’utilise notamment pour l’émulsion d’une soupe ou bien d’une sauce.

téléchargement

images (2)

Quant au blender, on peut le décrire comme étant un récipient positionné sur un bloc moteur et contenant au fond plusieurs lames. C’est au niveau de la puissance que le blender se distingue puisqu’il peut atteindre 1200 Watts. Il se démarque aussi de par sa capacité de contenance.

Pourquoi un blender ?

Grâce à cet ustensile pratique et très simple d’utilisation, vous pourrez préparer des smoothies, des cocktails ou encore des milk-shakes en quelques minutes seulement.

De plus en plus de modèles disposent d’un panneau de commandes électroniques où il est possible de procéder au réglage de la vitesse et paramétrer plusieurs programmes prédéfinis.

Nous vous conseillons de choisir un blender avec une poignée et un socle à ventouse antidérapants. Le bol du blender doit être gradué. Il peut être constitué d’un robinet verseur (service au verre de qualité) ainsi que d’un mélangeur.

Un design intéressant

Il est possible de trouver des blenders de couleurs et formes différentes. Il est toujours préférable d’avoir un blender qui soit en parfaite harmonie avec le reste de votre cuisine. Vous pouvez avoir le choix entre des blenders discret et sobre ou plutôt volumineux.

Ne pas en avoir ras-le-bol !

Le bol d’un blender peut contenir entre 0,5 L et 2 L (en fonction des modèles). Optez donc pour une capacité qui soit adaptée à vos besoins.

Pour une utilisation « familiale », nous vous recommandons de porter votre choix sur un blender d’une capacité supérieur à 1,5 L. Si vous comptez préparer une soupe aux légumes pour votre famille, choisissez sans hésiter un bol assez large.

Le bol peut être conçu à partir de différentes matières :
– Un bol en verre : il s’agit d’un bol résistant qui conserve très efficacement la fraicheur des aliments. Très simple à entretenir.

– Un bol en plastique : on retrouve majoritairement ce type de bol sur les blenders de premiers prix. Pas très solide (rayures), il reste tout de même pratique.

– Un bol en inox : incassable ! L’inox offre au bol une solidité de tous les instants. Par contre, vous ne pourrez pas jeter un coup d’œil sur l’avancement de la préparation du fait de son importante épaisseur (opacité). C’est un bol facile à entretenir.

Quelle puissance pour votre blender ?

Plus votre blender est puissant et plus il mixera une quantité importante d’aliments (excellente rapidité d’exécution). La puissance d’un blender se situe habituellement entre 200 et 1200 W.

Pour préparer au mieux de la glace pliée, il est conseillé de choisir au minimum une puissance de 500 W. Pour la réalisation de soupes de légumes, optez pour une puissance de 1000 W.

Généralement la plupart des appareils proposent cinq vitesses différentes. Sachez que les modèles les plus performants peuvent être équipés d’au moins quinze vitesses. Choisissez un blender à cinq vitesses au minimum.

Choisir un bon moteur

Le moteur est l’une des pièces les plus importantes du blender. Vous aurez le choix entre différents moteurs et notamment :
– Le moteur progressif : ce type de moteur a la particularité de démarrer doucement et d’accroitre petit à petit sa vitesse. Cela permet d’éviter les éclaboussures lors d’un éventuel mixage.

– Le moteur silencieux : si vous avez les oreilles sensibles, c’est le moteur de blender qu’il vous faut.

Il est toutefois possible de trouver un blender muni d’un moteur progressif et silencieux.

Le choix du socle

Comme pour le bol, le socle peut être fabriqué à partir de différentes matières :

• En métal coulé : c’est un socle qui offre au blender plus de stabilité. Assure également la longévité du produit.
• En inox : la résistance c’est l’affaire de cette matière.
• En plastique : ce type de socle est souvent équipé d’un petit coin rangement.

Différentes lames

Un blender avec les lames dentelées vous permettra de venir à bout des aliments en les coupant et en les hachant. Les lames sont ici disposées en étoiles.

Il y a également les lames bi-fonctions qui ont pour objectif de broyer et tordre d’un coté et de hacher de l’autre.

Nous vous recommandons de choisir des lames en acier inoxydable (facile à nettoyer).

Des options pratiques

Choisissez un blender de qualité qui soit équipé de fonctionnalités pratiques et d’accessoires très utiles. Ces fonctions supplémentaires et accessoires vous permettront de rendre votre appareil plus performant et plus confortable.

Pour protéger au mieux le câble du produit, le range-cordon est conseillé. Si votre blender est constitué d’un bloc couteau, veillez à ce qu’il soit possible d’entretenir séparément les différentes parties (lames, récipient). La longueur de votre câble est un élément à surveiller.

Préférez les blenders possédant une minuterie et un système de sécurité qui permettra à l’appareil de ne démarrer que si le couvercle est convenablement posé et fermé.

Comment entretenir son blender ?

Pour le bon entretien du blender, privilégiez l’utilisation de matériaux spéciaux surtout pour le hachoir à viandes. Veillez tout de même à le nettoyer très régulièrement afin d’éviter le stockage de restes de nourriture.

N’oubliez pas de laver aussi le bol et les lames. Entretenir correctement et quotidiennement les deux éléments cités vous permettra de garantir le bon fonctionnement du produit.

Il est toujours plus facile de nettoyer un blender démontable. Il vous est possible d’utiliser le lave vaisselle cependant veillez à ce que les divers éléments soient compatibles.

Comment mieux choisir son blender ?

Si vous vivez seul, nous vous conseillons de choisir un mini-blender simple. Même chose pour le jeune couple, le mini-blender parait être l’appareil le plus approprié.

Pour une personne qui débute dans le monde la cuisine et qui souhaite confectionner des smoothies, optez pour un blender disposant de programmes qui sont pré-enregistrés.

Pour une famille nombreuse, vous devez prendre en considération la puissance du moteur et la capacité du bol.

blender-cuiseur-pc282

M20001145598_2

Qu’Allah vous facilite votre choix et préserve vos investissements

Wa Allahou a’alam

As salam aleikoum wa rahmatoullah wa barakatouh